alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

indépendance

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 14/03/2010 10:14:30    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Demat d'an holl.

Je "croise" sur le net beaucoup de personnes en ce moment, qui disent aimer la Bretagne mais sont totalement contre l'idée d'une indépendance. Pour eux la Bretagne fait partie de la France et ne doit pas en être administrativement séparée. Aimer la Bretagne et accepter qu'elle soit encore et toujours menacée par l'ombre de l'état français, est-ce vraiment compatible ? Un de mes proches m'a récemment demandé pourquoi ne pas demander tant qu'à faire aussi l'indépendance de l'Occitanie, de l'Alsace, de la Lorraine, de la Savoie, de la Flandre, etc... Donc pour ces gens qui réagissent ainsi au désir d'autonomie d'une partie des bretons, demander l'indépendance de la Bretagne est ridicule car dans ce cas, en prenant compte de l'histoire des autres régions, il faudrait demander l'indépendance de tous les peuples. Je ne sais plus vraiment quoi opposer à ce mode de pensée qui préfère privilégier la centralisation française en prenant les basques, les corses, les bretons, les occitans, les alsaciens etc, comme simples "variantes" d'un peuple dit français.
Je voudrai savoir quels sont vos sentiments par rapport à tout cela ?

Trugarez vras, kenavo
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/03/2010 10:14:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gue
Invité





MessagePosté le: 14/03/2010 20:58:50    Sujet du message: independance Répondre en citant

Pourquoi l'indépendance?.La grande majorité d'entre nous n'y pense meme pas;une pure utopie qui fait sourire effectivement.un peu plus d'autonomie oui,par contre mais le chemin est encore bien long...
Revenir en haut
gue
Invité





MessagePosté le: 14/03/2010 21:12:54    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Rien que le fait d'avoir un enfant en filière bilingue breton francais ici en Bretagne profonde fait encore sourire."Mais c'est pas le breton d'ici","pauvre enfant" comme si on lui mettait un handicap,ou alors encore de la jalousie car ces enfants minoritaires dans l'école sont chouchoutés;matériel pédagogique ultra moderne,sorties;excursions,par rapport aux monolingues.Un spectacle breton chinois de la classe bilingue pour le Nouvel An chinois a suscité beaucoup de curiosité des médias locaux.De l'engouement,non.Il y a beaucoup de chemin encore à faire....
Revenir en haut
vero17



Inscrit le: 13 Mar 2010
Messages: 1
Localisation: dordogne

MessagePosté le: 15/03/2010 12:48:02    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Bonjour Loarwenn,
Je voudrais donner mon avis suite à ton post (je me permet de te tutoyer). Je suis belge, née en région wallonne(dans le sud de la Belgique). Les problèmes d'indépendance régionale, j'en ai presque toujours entendu parler...Les flamands et wallons etc...Plus qu'une indépendance vis à vis d'un pays, quelles sont les réelles motivations d'une séparation?Pour la Belgique, les langues, les niveaux de pouvoirs qui sont régionalisés, les finances(différentes au nord et au sud), les mentalités, etc...On pourrait encore en citer bien d'autres n'est-ce pas? Comme tu peux le constater le problème belge n'est pas simple et ne peut se résoudre en 2 coups de cuillère à pot!
Je me définis pour ma part belge et ensuite wallonne. Je crois profondément dans les valeurs de mon pays, de ce qui en fait sa richesse. Ce qui fait notre attachement, ce sont ce que nous ont transmis nos parents, grands-parents. Les mentalités sont différentes d'un pays à l'autre.

Quelle est cette ombre de l'état français dont tu parles? La centralisation? La disparition du breton, de la culture bretonne, des valeurs bretonnes?La soumission d'une région?
Je ne crois pas qu'une indépendance bretonne soit une réponse. Préserver sa langue, sa culture, ses valeurs propres à sa région de naissance est important, c'est ce qui fait notre richesse culturelle. Mais pas au prix d'une séparation.
Nous pouvons tous marquer notre différence face à l'attachement de notre terre, et c'est cette différence qui fait notre identité. Y a-t-il encore lieu d'avoir une indépendance pour marquer d'avantage son attachement?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 15/03/2010 18:43:19    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Personnellement je trouve que l'état français est un frein au développement de la Bretagne. "L'ombre" dont je parle, ce serait plutôt l'omniprésence parisienne, qui a le monopole décisionnel...
Tout se décide à Paris, ce qui est grandement dommage. Il faudrait que ce qui concerne la Bretagne se décide en Bretagne, tout simplement.
J'ai tout récemment eu vent du projet d'enfouissement de déchets qui menaçait Brocéliande. La France ne fait rien ("pas grand chose" serait peut-être plus juste) pour ses "régions", bien au contraire...
Et c'est face à ces nauséabondes tentatives de formatage que je me dis que l'autonomie serait beaucoup plus appropriée afin de pouvoir développer la Bretagne comme nous l'entendons. Si l'on pousse un peu plus loin cette idée d'autonomie, il n'y a qu'un pas pour en arriver à parler d'indépendance.
Je manque d'expérience en la matière, et j'imagine que dans le monde administratif il y a de grandes différences entre autonomie et indépendance...
Néanmoins je pense pas que parler d'indépendance engage le fait d'être réellement séparé de la France. Ceux qui veulent l'indépendance de la Bretagne ne veulent pas être coupés du monde, ils ne veulent pas tourner le dos à la France et cesser toute relation avec le peuple français. Ils voudraient simplement pouvoir dire "ici, c'est la Bretagne", sans entendre à côté d'eux "C'est la France et rien d'autre". Donc indépendants, mais pas ennemis. Vivre côte à côte, mais retrouver un pays breton qui a injustement disparu. C'est mon point de vue, mais je manque peut-être trop d'expérience...
Revenir en haut
fgr
Invité





MessagePosté le: 15/03/2010 20:50:48    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Qui peut encore parler d'indépendance ici en Bretagne?.Personne, meme pas un parti politique régional comme quoi, c'est vraiment du domaine du passé .Parler de l'ombre néfaste de la France me parait exagéré et hors propos voire ridicule à l'heure actuelle.
De l'autonomie oui mais avec les derniers résultats des élections régionales on pourra encore attendre !!.la liste régionaliste n'a pas fait mouche.C'est la réalité et Troadec y perd son siège en ayant voulu trop affirmer ses convictions régionalistes.
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 15/03/2010 20:56:14    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Depuis 1918 et 1945, je rappelle que les instances internationales, comme les ligues des droits de l'humain, considèrent comme légitime le Droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes.
Effectivement, il est triste de constater que beaucoup de gens, en particulier de français, n'admettent ce droit que s'il ne sont pas directement concernés. C'est bon pour les voisins. Peu de français sont choqués quand il s'agit de donner le droit aux québéquois de choisir leur avenir, pas choqués que des wallons aient envie de rejoindre la France, mais quand il s'agit des peuples internes au territoire de la république française, circulez il n' a rien à voir. Ces gens sont simplement de grands égoïstes jaloux de ce qu'ils considèrent comme leur propriété.
Un humain n'est la propriété de personne. Si, un jour où les bretons pourraient choisir en toute liberté, donc en toute connaissance, leur avenir, notre avenir, personne n'a le doit de leur dire, de nous dire: vous ne pouvez choisir l'indépendance, ou vous ne pouvez choisir même un statut d'autonomie interne.
Le fait est que l'utilisation même du mot Indépendance n'a pas trop de sens, puisque personne n'envisage de se séparer de l'Europe.
Par contre, qui peut contester le droit, et même le devoir (car le suicide ne peut pas être encouragé) de réclamer pour la spécificité du peuple breton une spécificité politique, administrative et juridique qui lui correspond. Un statut particulier dans le territoire français ou être un état fédéré directement à Bruxelles ou Strasbourg?
Qu'il y ait des corses et des basques pour demander la même chose. Et alors? Il y a eu d'autres peuples soumis qui se sont émancipés dans le passé. Les français ont bien dû s'y faire. Et pourquoi la France ne pourrait pas un jour être réduite à son véritable territoire francien (à peu près la moitié de la France actuelle)? A part l'orgueil du "coq gaulois"...?
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 15/03/2010 21:25:00    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Parfaitement d'accord avec vous Alan !

Pour ce qui est de votre phrase "Et pourquoi la France ne pourrait pas un jour être réduite à son véritable territoire francien", je pense aussi (c'est peut-être idiot) qu'il s'agit aussi un peu d'une question "d'esthétique"...
On entend si souvent parler de "l'Hexagone", que la simple idée d'une France changée, "déformée", doit en outrer plus d'un.
Revenir en haut
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 15/03/2010 21:33:49    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Il suffit de lire l'article 1 de la constitution française pour comprendre "la république française est une et indivisible". C'est une vieille tradition centraliste, le travail acharné de tous les rois de France pour unifier le pays en luttant contre l'indépendance des comtes et autres ducs depuis le Moyen-Âge jusqu'à la Révolution, (et depuis ça n'a pas changé, ça a même empiré). L'imposition du français par François Ier pour tous les actes administratifs...Et pourtant quel pays "artificiel" que la France, tant du point de vue linguistique que culturel...ou culinaire. Artificiel dans le sens que c'est une mosaïque de peuples et de cultures différentes. Qui parlait réellement français il y a encore 2 siècles ? L'île de France, et le nord de la France sous forme de parlers d"oïl, d'ailleurs incompréhensibles aux francisants. Mais le reste du pays ? On parlait déjà breton en Bretagne que le "français" émergeait à peine du latin en tant que langue à part entière. Oui la France s'est construite une identité sur le dos des autres peuples hexagonaux, elle a phagocyté les autres cultures par les moyens coloniaux que l'on connaît. Maintenant, parler d'indépendance en Bretagne, ....pour quoi faire ? Le principal me semble être préserver une culture riche, une langue tout aussi riche, mais une Bretagne indépendante saurait-elle faire cela ? Je crois que nous sommes allés trop loin pour revenir à une Bretagne qui parlerait breton ailleurs qu'au foyer, je ne peux pas imaginer inverser la vapeur sous ce rapport. Et c'est dommage.
_________________
stéphan
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 16/03/2010 12:41:18    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

sur l'esthetique de l'hexagone, on pourrait faire le parallèle avec un voleur dont l'argument serait que ce vol est plus esthétique pour sa propriété.
Pour ma part, je m'en tiens à la démocratie: si les nantais, en toute connaissance de cause (ce qui n'est pas le cas actuellement), étaient appelés à s'exprimer et qu'ils votaient la séparation de la Bretagne, je ne m'y opposerais pas sous des prétextes esthétiques.
Mais pour revenir à des discussions sur un futur (lointain): j'ai parlé de ce scénario comme d'un possible auquel les gens seraient censés être préparés. Ce n'est qu'un scénario. Il est tout aussi possible que la carte de la république française ne change jamais, ou dans un futur bien trop lointain pour s'en préoccuper.
Aujourd'hui, je redis que même si les Ecossais en parlent, il me parait contreproductif de parler ici d'Indépendance.
Exigeons un pouvoir à l'assemblée bretonne équivalente au statut actuel de l'Ecosse.
Il n'y a que ça qui donnerait l'espoir d'une survie mentale. Oui, mentale, puisque sans langue bretonne, pas de pensées bretonnes. C'est bien plus grave d'en envisager sa disparition que de celle de quelques coutumes ancestrales...
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 16/03/2010 14:25:54    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

Il est vrai que l'idée d'indépendance est à prendre avec des pincettes. Cela incluant l'idée de ne rien devoir à personne, alors que tout état a besoin de "l'aide" de ses voisins, ne serai-ce qu'au niveau touristique par exemple. Incluant aussi la notion d'une séparation totale d'avec la France, ce qui n'est pas non plus quelque chose de vraiment nécessaire. Même si son comportement souvent laisse à désirer, la France et la Bretagne ne sont pas ennemies, et nous n'avons pas besoin d'un grand fossé pour nous séparer. C'est un peu ce à quoi le mot "indépendance" fait penser, je dois bien l'avouer. Dans mon esprit il avait une importance moindre, nuancée, mais dans le fond je vois bien qu'il entraîne plusieurs choses négatives. Il est donc plus juste, du moins plus adapté, de parler d'autonomie. C'est moins direct et moins radical, mais ne diminue pas forcément l'intensité de nos sentiments et de nos revendications.

Pour ce qui est du vote de ce week-end, je n'ai malheureusement pas pu voter... Mais je suis content de voir le succès d'Europe Ecologie. Un peu effrayé tout de même de constater la remontée du FN...
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 24/03/2010 18:52:50    Sujet du message: indépendance Répondre en citant

il y a dans vos termes des ambiguités:
quand on parle d'états indépendants, on ne dit pas qu'ils n'ont pas de relations avec leurs voisins, ni leur devoir des choses et vice-versa. Dans l'autre cas, on parlerait d'autarcie.
La notion de séparation est complexe.
Si la Bretagne devient un Etat européen, elle est dans un sens séparée de la France et dans l'autre elle ne l'est pas, puisque appartenant aussi à l'Union européenne.
Je redis ici que l'utilisation du mot ou une revendication d'Indépendance n'a guère de sens (même si les Ecossais utilisent le mot). L'autonomie, oui. Au sein de la république française, ou, mieux, au sein de l'Europe.

Le score de Europe-Ecologie-Bretagne/UDB, ouvertement autonomiste ou féderaliste est énorme, compte tenu des conditions déloyales où les gens n'ont que très peu accès à ces idées et à ces infos.
Celui du FN (hors Bretagne), c'est bien triste. Mais d'abord atténuer les misères et les souffrances et l'extrême-droite disparaitra.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 19/08/2017 03:32:43    Sujet du message: indépendance

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com