alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

intolérance et identité imposée
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 25/02/2010 19:04:10    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Demat d'an holl.

Comme beaucoup de gens aujourd'hui, j'ai un compte facebook (pour le meilleur et pour le pire), et j'ai adhéré à quelques groupes défendant la Bretagne, la langue bretonne et les diverses causes relatives à la Bretagne. J'ai pu voir qu'il existait également quelques groupes "défendant" la France. Ces groupes-là sont hélas très souvent beaucoup moins chaleureux, avec pour titre "contre les cons qui sifflent la marseillaise" ou encore "respecte la France ou dégage". Après avoir survolé les différents sujets de discussion, j'ai adhéré à ces groupes dans le but de défendre nos causes en plein coeur de ceux qui s'y opposent. Une sorte d'immersion dans les lignes "ennemies"...
Et je dois dire que j'ai été énormément déçu du manque de tolérance dont font preuves tous ces "bons français". Pour ce qui est de la Bretagne, les plus respectueux ne la voient que comme une région disposant d'un "patois" et d'un "folklore", les moins respectueux m'ont insultés (et à travers moi ont insultés tous les bretons).
C'est sur ces groupes-là que j'ai appris que défendre notre culture, nos terres et notre langue (je parle d'une seule langue mais je pense bien évidemment à tous les dialectes éparpillés en Bretagne) faisaient de nous de "dangereux extrémistes", engagés contre la liberté parce que nous refusons de nous soumettre à l'état français.
Vouloir résister à l'imposition d'une seule et unique identité fait de nous (selon eux), des êtres ignorants, qui ne vivent pas avec leur temps et demeurent tournés vers le passé. Combien de fois j'ai pu lire, en réponse à mes messages, que la culture bretonne était une sous-culture, que la langue bretonne n'était pas assez riche et que c'était une erreur d'enseigner des matières dans cette langue, que l'identité bretonne n'est au final qu'une variante de l'identité française, et rien de plus...
Beaucoup de ces français, ont jugé honteux d'entendre l'hymne breton au stade de France, beaucoup jugent ridicule de vouloir une autonomie pour la Bretagne car "cela n'est pas en accord avec les attentes des hommes du XXIème siècle". J'ai également pu lire que ne pas aimer la Marseillaise c'était trahir ceux qui se sont battus pour la France, et rejeter la Révolution Française.
Je suis jeune et ma connaissance des faits historiques et politiques entre la Bretagne et la France est pour le moment plutôt limitée, mais je ne peux pas me dégager de l'idée que la Révolution Française a entraînée la destruction de notre pays breton. En cela donc elle n'est pas pour moi un évènement majeur de l'Histoire, par conséquent je ne me reconnais ni dans la marseillaise, ni dans le drapeau tricolore. Cependant je n'ai jamais sifflé l'hymne français, je n'ai jamais brûlé de drapeau bleu blanc rouge... la seule manifestation de mon rejet est de n'avoir jamais chanté la marseillaise, et d'avoir accroché chez moi un grand gwenn-ha-du. Je sais que les causes pour lesquelles nous luttons sont justes et légitimes, mais je me rends compte peu à peu que des gens, que je connais parfois depuis très longtemps, rejoignent ces groupes intolérants car ils en partagent les idées, et je me dis qu'au bout du compte nous sommes bien peu nombreux à ne pas nous laisser "embobiner" par l'état.
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/02/2010 19:04:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gwenvael
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 173

MessagePosté le: 25/02/2010 19:52:01    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

demat deoc'h
pour moi même avoir versé dans diverses tentatives dans ce genre de groupe. Je suis assez d'accord pour dire que facebook n'est pas un espace de partage intellectuel ni de pensé. Son but n'autre que du réseau social. Qui m'aime me suis. C'est la plus grande plateforme pour donner ses opinions mais jamais en discuter et les tentatives finissent toujours en affrontement. Contre cette censure il est juste possible de la censurer à son tour quand on en vient aux mains électronique et qu'il n'y à plus de respect, règle obligatoire sur internet, en signalant le groupe aux modérateurs via le lien prévu. Ça me desole de voir que de plus en plus la dignité humaine perd du terrain sur la toile et ça n'est pas possible techniquement de changer cela à part d'imposer une censure comme en chine mais dans ce système la bretagne n'aurait plus sa place non plus, comprenez la comparaison! À nous d'être plus fort que ceux qui nous barre la route. Devinette : qui a dit "let's the force be with you" ?
_________________
gwenmaster
www.gwenva.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 25/02/2010 21:41:28    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Il est vrai que c'est très difficile de trouver sur le net un site ou forum sérieux, où le respect de l'autre est une règle de base et non un luxe. Facebook est en quelque sorte un terrain de jeu, une cour de récréation où on peut entendre tout et n'importe quoi. Beaucoup croient qu'internet donne droit à des libertés particulière, j'entends par là la liberté d'insulter, par exemple. Ils insultent à tour de bras, parce que finalement personne ne pourra rien contre eux, à part signaler leur profil, ce qui franchement est plutôt dérisoire. Et je pense (je me trompe peut-être) que si ces gens-là n'avaient pas un écran devant eux, ils n'oseraient pas insulter de la sorte. Après, rien n'empêche qu'ils penseront toujours ce qu'ils n'oseront pas dire. Comme par exemple tout ce que j'ai énoncé et qui concerne la Bretagne. Il y a un groupe nommé F.A.B (Front Anti Breton) qui a été créé sur facebook il y a un moment. Il a été bien évidemment signalé maintes et maintes fois, mais n'as pas été supprimé. Alors que j'ai dernièrement voulu publier sur mon profil une vidéo musicale de Denez Prigent et qu'elle a été supprimée dans l'heure... Cherchez l'erreur...

P.S : je ne connais pas la citation de ta devinette.
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Lucas2
Invité





MessagePosté le: 26/02/2010 09:50:20    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Parmi les défenseurs de l'identité bretonne aussi, on peut déplorer qu'internet favorise l'expression de l'intolérance. Pour ne prendre qu'un exemple, voir les jugements extrêmes et souvent mal informés portés ici ou ailleurs sur le PNB, dont les choix politiques (certains des choix, du moins) étaient bien sûr très différents de ceux du mouvement breton actuel mais dont les motivations étaient incontestablement "bretonnes".
Loarwenn, la suppression de votre vidéo de Denez Prigent n'était probablement pas une censure anti-bretonne mais plutôt une précaution contre une possible violation du droit d'auteur.
Revenir en haut
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 26/02/2010 11:13:20    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Bonjour,
Des intolérants il y en a dans tous les pays et dans toutes les cultures. Et je pense qu'il y en aura toujours, ce qu'il faut espérer c'est que leur nombre se réduise.
Pour ce qui est de ma vidéo je ne sais pas, je n'ai pas eu la moindre explication, et j'avais déjà mis d'autres vidéos par le passé, qui n'ont jamais été supprimées... mais bon, ce n'est pas le sujet.
Je trouve dommage que la France veuille (en grande partie) s'enfermer dans une identité unique. A mon avis rejeter des cultures et des différences pour vouloir instaurer un sentiment d'appartenance unique est une grave erreur. Je ne vois pas vraiment comment inverser la tendance. J'essaye toujours de raisonner les gens, c'est peut-être un défaut. Je connais des gens qui parlent de fraternité et de liberté, mais qui d'un autre côté sont outrés par exemple à l'idée d'une Bretagne autonome. Pourquoi se dire défenseurs des libertés, si au final on choisit qui y a droit ou non ? Je ne sais pas si ce concept est présent dans la totalité de "l'esprit français", mais je constate de plus en plus que les gens défendent la liberté et l'égalité dans les pays voisins, alors que les mêmes causes chez eux sont irrémédiablement cataloguées comme étant extrémistes.
Je n'arrive pas à en comprendre la raison...
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Lucas2
Invité





MessagePosté le: 26/02/2010 12:22:09    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Je pense que la France issue de la Révolution a toujours eu une vocation à englober le monde entier sous son drapeau. Dans son idéal, les patries charnelles sont un obstacle à la diffusion des valeurs abstraites (liberté, égalité, fraternité) qui sont l'essence de la République et qui sont destinées à s'étendre universellement. La France a en quelque sorte préempté ces valeurs. En leur nom, elle a prétendu justifier aussi bien le colonialisme au 19ème siècle (la France c'est le monde) que l'immigration aujourd'hui (le monde c'est la France), et bien sûr la disparition des provinces depuis 1790. Tout cela part sûrement d'une bonne intention, mais que de gâchis depuis 220 ans !
Revenir en haut
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 26/02/2010 12:43:01    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec tout ce qui s'est dit jusque là ; je crois que malheureusement, il faut accepter ce fait (sinon s'y résigner), la France et la majorité de ses habitants, bien formatés par une culture qu'on veut uniforme, rejette en bloc la différence, il suffit de voir le rejet constant des minorités, qu'elles soient culturelles, religieuses ou autres d'ailleurs. Ca me fait bien rigoler quand on parle encore de la France comme du pays des droits de l'Homme, alors qu'on se fait régulièrement condamner par la Cour Européenne pour des discriminations de tous genres qu'on voudrait d'un autre âge, mais qui sont malheureusement bien actuelles. Comme le disait il y a une trentaine d'années déjà le chanteur Renaud : "être né sous le signe de l'Hexagone, c'est pas ce qu'on fait de mieux en ce moment...", je m'abstiendrai de donner la suite pour n'insulter personne. 
_________________
stéphan
Revenir en haut
glazen



Inscrit le: 21 Nov 2009
Messages: 26

MessagePosté le: 26/02/2010 18:51:43    Sujet du message: Identité et révolution Répondre en citant

Demat !
Le débat lancé sur l'identité , ou plutôt les identités et l'intolérance est très intéressant . Je suis d'accord avec beaucoup de choses , par rapport à la Marseillaise ( hymne guérrier si il en est !) . Je ne suis pas surpris par le ton des sites pro-français décrits dans ton courriel .
Cependant j'aurais quelques bémols par rapport à la Révolution française . C'est vrai que sur le plan strictement institution et administration , elle n'a pas été favorable à la Bretagne puisqu'elle a acompagné et amplifié le mouvement centralisateur de la France , issue de la centralisation royale .Par contre ,elle est à la base de grandes idées et surtout d'un idéal de liberté , fraternité , égalité ainsi qu'une référence aux droits et à la justice qui , même s'il n'est pas appliqué en totalité ( loin s'en faut ) et bafoué tous les jours reste la base  d'un idéal à atteindre . De plus , les régimes installés après la Révolution ont bien tout fait pour remettre en cause cet idéal ( Napoléon en premier mais pas seulement ) . Il suffit de voyager un peu dans le monde entier  pour ressentir cette volonté de référence à cet idéal ; combien de mouvements de libération , de prise  de conscience de l'oppression et de volonté d'abattre les tyrans , se font en référence à ces idées de la révolution française, qui reste un évènement majeur de l'histoire , même s'il n'est pas le seul . On ne peut donc pas à mon avis jeter l'eau avec le bébé et tout rejeter en bloc , à nous au contraire de retrouver cet idéal et de le défendre et le faire vivre aujourd'hui , je suis d'accord , il y a du boulot ; les valeurs de justice , respect des droits du travail ou droits des citoyens et luttes contre les oppressions  sont issues directement de cet idéal de la Révolution  et quand il faut se battre pour faire respecter ses droits , peu importe si le patron est français , américain ou breton , cela ne change rien , seul compte la référence à cet idéal de justice et respect des valeurs .
Voilà mes quelques réflexions pour nourrir le débat , en espérant  que la référence à la sortie de votre bouquin en bas de vos réflexions ( on appelle cela de la pub !) ne soit pas la clé de vos contributions sur ce site !
Et vivement le prochain concert d'Alan  , pour moi ce sera Guyancourt !
Salut
Glazen
Revenir en haut
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 26/02/2010 19:45:16    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Je dois bien avouer que pour ce qui est de la Révolution Française je suis loin d'être incollable, ce qui est assurément un tort car dans ce cas je ne devrai peut-être pas me permettre d'afficher mon point de vue.
Des idéaux de liberté il y en a eu un certain nombre dans l'Histoire, la Révolution restant sans doute le plus significatif. Mais il m'a toujours été très difficile d'apprécier pleinement cette période, car à cette pensée-là s'ajoute à chaque fois à mon esprit ce qu'elle a entraîné. Il est vrai que ce n'était peut-être pas la tournure qui était souhaitée à l'époque, mais les faits sont là et pour moi ils sont difficiles à occulter. Peut-être est-ce un manque d'expérience de la vie, étant donné mon jeune âge, je ne sais pas vraiment. Je tiens à préciser que je n'éprouve pas de haine inconsidérée envers ces symboles de la France... je n'ai jamais sifflé l'hymne, je n'ai jamais directement insulté la Révolution ni quoi que ce soit d'autre. Plutôt que de vouloir rabaisser tout cela, je préfère simplement mettre en valeur mes propres convictions. Cela peut être souvent mal perçu, mais peu importe je sais que je respecte du mieux possible les idées opposées aux miennes.

P.S : la référence à la sortie de mon bouquin est une signature qui date de l'année dernière. Ce n'était en aucun cas dans l'intention de faire une quelconque pub sur ce forum, mais simplement pour exprimer ma joie à la sortie de mon roman, rien de plus. Je suis profondément fan d'Alan depuis 6 ou 7 ans, alors loin de moi l'idée de profiter de son site pour faire ma promotion, je suis là en tant que fan absolu ! Smile
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 01/03/2010 16:44:50    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Demat deoc'h.

J'ai récemment cité une phrase d'Alan sur un des sites français dont nous avons parlé dans les messages précédents... "Réduire les cultures, c’est réduire le ­potentiel d’expression de la pensée humaine."
J'ai eu droit à une réponse plutôt vive, à savoir "Ton discours pue l'anarchie sous influence gocho suicidaire. T'es un danger pour la démocratie, la liberté, faut t'enfermer !"
J'ai du mal à comprendre comme on peut prendre cette citation comme une menace contre la liberté. Ou alors la liberté que la plupart du peuple français "sert" n'est pas vraiment une liberté à proprement parler...
Qu'en pensez-vous Alan ? je serai heureux d'avoir votre sentiment sur tout cela.
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 01/03/2010 18:51:16    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

je suis en ce moment en tournée ou bien quelques minutes au "bureau". Pas facile de rentrer dans ce débat.

Débattre seulement avec des gens qui débattent, oui.

Il faut parfois admettre l'inutilité de "débattre" avec quelqu'un qui vous dit "on devrait vous enfermer pour ...sauver la liberté"!
Il faut admettre qu'il y a des cons partout, et aussi des moins cons, mais qui ne pensent qu'à s'amuser, ou qui, au fond d'eux-mêmes, cherchent une thérapie à leurs complexes. Ce n'est ni vous ni moi qui leur fournirons.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 01/03/2010 19:00:33    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Pour ce qui est de la Révolution Française, il me semble que l'objectivité serait d'y voir ses aspects positifs et ses aspects négatifs.
Dans le positif, une révolte contre l'injustice, contre un pouvoir absolu, etc. Dans le positif encore, une reflexion sur les citoyens, sur la liberté.
Et, comme d'habitude, le négatif: la perversion de ces idées belles sur le papier en faussant les choses par des oublis dramatiques, la perversion également dans les actes au nom de cet idéal où la révolte peut se transformer en injustice aussi grande que celle qu'on rejetait.

Je voudrais ajouter en plus au passif de la Révolution française le fait que, par exemple, un Robespierre n'est pas du tout révolutionnaire, il est même très conservateur. Il continue, malgré un folklore et un décorum différents, ce que le Peuple a enduré depuis toujours: une société basée sur la domination d'une classe (cette fois la bourgeoisie), et d'un dictateur ou d'un groupe dictatorial. Ce n'est pas parce que ce dictateur ne s'appelle plus "roi" (d'une monarchie absolue), que ça change quoi que soit dans la vie de la majorité des gens.
Pour ce qui est de l'égalité des femmes et des hommes, rien de nouveau.
Et, bien sûr, la continuation de la politique royale d'intégration d'une dizaine de peuples européens et l'assimilation de leurs cultures et de leur esprit. Rien de plus conservateur (et animal) que ce besoin d'agrandir son territoire et éliminer les autres.
_________________
www.alan-stivell.com


Dernière édition par alan le 07/03/2010 07:13:13; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 399

MessagePosté le: 02/03/2010 11:56:56    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Et dans la hierarchie criminelle, la moins grave n'est pas d'exploiter et de pervertir les idéaux nobles de liberté, etc.

Conquérir des peuples et des terres étrangères, pour ensuite exiger d'eux leur auto-dissolution, leur suicide culturel et mental, leur acceptation des désirs d'un autre peuple plus nombreux qui sera toujours majoritaire, à qui une démocratie détournée va accorder la domination sans réserve et éternelle.
C'est effectivement le rapport de force franciens-bretons. Seule l'Europe pourra y remédier.

Heureusement, les concerts, les tournées me font rencontrer des français ouverts, il y en a beaucoup aussi.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 02/03/2010 19:41:17    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec vous Alan. Je trouve juste dommage que dans certains cas le dialogue ne soit pas possible. D'un autre côté, changer tous les humains est une utopie, il y aura toujours des gens pour contester la réalité et la beauté des choses. Néanmoins je reste persuadé que la tolérance, si elle n'est pas innée, peut s'apprendre. Sans vouloir placer la musique celtique sur un piédestal, je pense tout de même que s'intéresser à cette musique est un excellent moyen d'ouvrir son esprit sur le monde. J'en suis quasiment persuadé car c'est moi-même le chemin que j'ai suivi il y a quelques années. Je me suis mis à écouter de la musique celtique, puis cela m'a donné envie, au travers des multiples influences (et particulièrement grâce à votre oeuvre générale merveilleusement éclectique), de m'ouvrir aux musiques du monde. Je pense que c'est aussi cela qui manque à la France : l'envie de s'ouvrir aux autres, de marier les cultures. Au lieu de cela l'état inculque un patriotisme quasi discriminatoire, ce qui est vraiment regrettable.
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
cimsam



Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 69

MessagePosté le: 03/03/2010 01:52:03    Sujet du message: intolérance et identité imposée Répondre en citant

Demad d'an holl,

Je ne suis pas entré dans le débat, car je suis très attaché à la Révolution française, mais je comprends que certains trouvent à y apporter des critiques. Je pense qu'il faut être très renseigné en Histoire pour bien démêler les causes et les conséquences qui ont fait le monde qui nous entoure... C'est vrai qu'il est difficile de mener un débat sur internet, surtout quand on ne sait pas qui se trouve vraiment derrière l'écran, mais je pense qu'Alan a bien résumé ce qu'on pouvait penser de la Révolution française dans ces précédents messages et sans doute mieux encore dans sa chanson:

Ni 'oa lazhet ar roue 'oa 'chom 'ba' vro kichen, med bemañ netra nevez, n'eo ket ni 'ra al lezenn.
 

Je lisais récemment l'article d'un écrivain suisse qui n'entre pas vraiment dans ce débat, mais dont le titre devrait satisfaire tout le monde sur ce forum: Ma révolution c'est ma terre natale.

En tout cas je rejoins Loarwenn sur son avant-dernière remarque, il paraît bien qu'en France on s'intéresse peu à ce qu'il se passe à l'extérieur de ses frontières, lesquelles se limitant parfois à celles de la région parisienne. Et je le rejoins aussi sur l'éclectisme d'Alan.

Kenavo !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 19/08/2017 03:49:17    Sujet du message: intolérance et identité imposée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com