alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gwenn ha du

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 13/02/2010 12:26:00    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

Demat d'an holl !

Je me permets de venir poser une question simple, mais pour laquelle j'aimerai avoir l'avis des membres de ce forum, et pourquoi pas le votre, Alan...
Voila, je viens de passer, au hasard d'internet, sur le site d'un breton qui a écris un article sur le gwenn ha du :
"J'aime la Bretagne, la lande rouge et violette de Camaret, les ajoncs d'or de Plouaret, les embruns bigoudens et les forts du Finistère nord !
De sorte que parfois, à la faveur d'une insomnie par exemple, je visite mon pays natal. Et cette nuit, patatra, je découvre que le fameux drapeau régional, le Gwenn ha Du, est la création d'un fasciste breton, en 1923-25, "Morvan" Marchal.
Quelle tristesse ...
Ce créateur du groupe régionaliste Breiz Atao inspira le mouvement autonomiste breton qui versa dans la Collaboration après l'invasion nazie.
S'inpirant du drapeau étasunien et voulant exalter l'idée d'un nordisme (qui faisait tourner le triskell en quadriskell nazifié), il réalisa cette bannière en la faisant passer pour une image millénaire de la Bretagne. Rien de plus faux. L'hermine, le noir & banc, avaient sans doute légitimité à exprimer une certaine histoire bretonne, mais en aucun cas le Gwenn ha Du."

Je ne connais pas bien le sujet, et je m'inquiètes un peu... Je ne sais pas trop quoi penser de tout cela... Le Gwenn ha du est-il vraiment issu du fascisme ?
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/02/2010 12:26:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 403

MessagePosté le: 13/02/2010 13:54:55    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

attention aux manipulations. Il y a des gens qui font la guerre à la Bretagne en utilisant toutes les déformations possibles, du moment que ça sert leur cause.
Non Morvan Marchal n'était pas un fasciste, ni les débuts de "Breiz Atao", ni "nordiques" les drapeaux américains ou le Gwenn ha du, ni fasciste le triskell.
En suivant cette logique, on dirait du drapeau français que c'est, en fait, un symbole d'extrême-droite puisqu'il est utilisé par ceux-là.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 13/02/2010 20:22:31    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

Un peu comme avec l'histoire, plus contemporaine, de la croix celtique...
C'est vrai qu'on peut lire tellement de choses différentes sur internet, qu'il n'est parfois pas évident de faire la différence entre le vrai et le faux.
En tout cas merci beaucoup pour votre réponse !
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Henri



Inscrit le: 06 Aoû 2006
Messages: 163
Localisation: Cambridge UK

MessagePosté le: 13/02/2010 21:35:18    Sujet du message: Morvan Marchal Répondre en citant

Bonsoir.

Suite au poste de Loarwenn, je suis aller me promener sur le net pour voir ce que l'on dit de ce personnage...Je suggere a Loarwenn de parcourir les pages variees que l'on peut trouver, afin de voir exactement ou se trouvent les provocations que mentionne Alan. Une chose est pour moi claire helas: il faudra un jour que l'on fasse un retour sur cette periode de l'histoire bretonne , comme on l'a en partie fait pour l'histoire de France, et que l'on cesse de prendre des vessies pour des lanternes.
Ca ne plait pas a tout le monde, mais il faut etre realiste: il y a des pages noires dans toutes les histoires. La Bretagne a les siennes, et il faudra bien qu'on l'admette aussi, comme la France, l'Angleterre, L'Algerie ou les Etats Unis d'Amerique ont les leurs.
Un exemple: le groupe Tri Yann a sorti un album en 1975/76, intitule "la decouverte ou l'ignorance". Ce titre etait inspire des ecrits du journaliste breton Morvan Lebesque. Son texte est dit par Tri Yann dans ce disque, un disque remarquable d'ailleurs. Mais aujourd'hui, les Tri Yann ont pris du recul par rapport a cet auteur. Ils s'en sont expliques dans un interview que j'ai pu lire en ligne. Peut-on dire qu'ils" font en guerre a la Bretagne" pour autant? Ca serait singulier, quand on connait l'engagement d'un Jean-louis Jossic par exemple.
il y a bien sur des gens en France qui ont un probleme avec la question bretonne, et en fait avec les minorites linguistiques en general. Diverses raisons sont avancees, comme l'eclatement de l'identite nationale, a la mode ces temps -ci. Mais il serait trop facile de ne voir que cela. Qui est accredite exactement pour parler de cette epoque sans etre un instand soupconne de faire de "l'antibretonnisme"primaire? Je serais interesse de connaitre les auteurs qu'Alan recommande, par exemple.
Y-a-t-il un complot  general pour trainer la Bretagne entre 1920 et 1960 dans la boue , avec une particuliere insistance pour les annees 1930 a 1945? Si oui, qui est derriere, et tous les arguments sont-ils absolument, et sans l'ombre d'un doute, des contre-verites, comme aurait dit feu Georges Marchais? Je pense qu'il serait enrichissant d'en debattre...
_________________
par dela les portes du visible
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 403

MessagePosté le: 14/02/2010 11:36:37    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

Je suis tout à fait et depuis longtemps d'accord avec vous sur le fait que nous avons droit à la vérité sur toute l'Histoire de Bretagne. Je n'ai jamais dit qu'il fallait s'abstenir de critiquer. Tout en faisant attention à ne pas salir injustement.
Il y a des livres à la fois critiques et dignes de foi, même si on peut y trouver 2 ou 3 choses discutables: par ex. un livre de Michel Denis, un autre de Christian Hamon.
Il y a au moins un livre dont je ne voudrais pas faire de pub où je peux démontrer le comble de la mauvaise foi et de la manipulation anti-bretonne. De même que sur des sîtes comme la soi-disant "libre-pensée".

Et je maintiens ce que je dis sur les débuts de "Breiz Atao", le triskell, etc. Heureusement que, même dans les années 20, toute personne qui défendait la Bretagne, sa culture et sa liberté, n'était pas forcément de droite ou d'extrême droite. Ou alors il faudrait aussi en faire le reproche aux gens se disant de gauche. Mais ce n'est pas le cas.

Il faut lire Mona Ozouf aussi, pour mieux appréhender les personnages dont nous parlons. On peut se rendre compte que beaucoup de gens, peut-être une majorité, sont passés par des phases, du très négatif au positif et vice versa, comme Mitterand ou Morvan Lebesque.
D'autres ont toujours eu des idées exécrables, comme Céline, mais on apprécie ses livres, on les brûle encore moins. Morvan Marchal n'a pas été comme Céline, on peut encore moins brûler son drapeau, qui, de toutes façons, n'est qu'une adaptation du blason de Rennes.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henri



Inscrit le: 06 Aoû 2006
Messages: 163
Localisation: Cambridge UK

MessagePosté le: 14/02/2010 13:57:43    Sujet du message: Morvan Marchal Répondre en citant

Bonjour.

Merci de cette reponse Alan.
J'ai decouvert hier que Mona Ozouf , que j'ai vue regulierement citer dans des revues historiques, etait la fille de Yann Sohier, dont il me semble qu'un poeme etait mis en musique sur l'album paru en 1976, pendant la greve des artistes.
Je ne pense pas que l'on considere le Triskell comme un  symbole fasciste, et pourtant il faut faire extremement attention. J'ai constate qu'un groupuscule de cette categorie, mais pas en Bretagne, portait un symbole a trois branches sur le bras. Il y a aussi un embleme semblable a l'ile de Man , si je me souviens bien. En pays basque, la croix a virgule, presente sur les frontons on l'on joue a la pelote basque, est de la famille du swastika. Ici a Cambridge, j'ai recemment visite un temple installe par la communaute indienne de la ville, et sur le devant de l'autel , est gravee une croix gammee...Personne n'accuserait ces gens d'etre des crypto-nazis.
J'avais lu il y a fort longtemps qu'a cote du triskell, on trouvait aussi un symbole a quatre branches, proche du triskell par la forme et de la croix basque, et que l'on appelle Hevoud.Wikipedia precise qu'adopte par le PNB des annees d'avant guerre, le symbole est abandonne du fait de sa ressemblance avec la swastika nazie vers 1933. Il ya meme eu une "Breudeuriezh an hevoud", pretenduement organisation druidique, qui en fait etait plus proche du brun que d'autre chose.
Ce que tout ca montre en fait est que durant cette periode, les mouvements nationalistes avaient partout les memes problemes, les memes prejuges et automatismes qui de nos jours ne tiendraient pas la route.
Concernant la "Libre-pensee", ils ont toujours flingue les mouvements regionalistes et culturels regionaus du fait de leur adhesion au jacobinisme et a l'idee de la "Republique une et indivisible" heritee de la Revolution. Ils ont leurs autres "dadas", quand ils ne sont pas dans leur costume traditionnel de bouffeurs de cures.
Il n'empeche. Je comprends que l'on soit passablement surpris lorsqu'on lit la prose de certaines publications de cette periode:  lutter pour la reconnaissance de la culture bretonne et celtique ne justifait pas les allusions a la purete de la race, aux juifs et dans certains cas aux efforts remarquables des voisins d'outre-Rhin. Je pense que ce qui fait tiquer un certain nombre de gens dans ces histoires, c'est de decouvrir des squelettes dans le placard, avec le sentiment desagreable que ce ne sont que des histoires fabriquees.
Les extraits de journaux et d'opuscules, signes et dates, ne peuvent pas avoir ete tous fabriques de toutes piece par de historiens mal intentionnes ou des groupes uniquement motives a nuire a la cause bretonne. Il me semble qu'il y aurait place pour un  vrai debat entre les accusateurs, les critiques et ceux qui trouvent ces accusations injustes, mal-fondees ou franchement frauduleuses.
_________________
par dela les portes du visible
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 403

MessagePosté le: 14/02/2010 15:43:13    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

entièrement d'accord. Ce qui manque c'est études et débats dénués de parti pris.

Sans oublier le débat vital (si on reste dans le sujet):

est-ce que la Bretagne a le droit de vivre ou pas?

Si on doit savoir ce qu'ont fait tous les personnages connus de Bretagne et de l'hexagone, c'est aussi qu'on s'apercevra qu'il y a eu, pour certains, dérives, dans et hors mouvement breton, comme partout dans tout l'hexagone. On se rendra compte de la manipulation qui tend à mettre injustement en exergue ce qui est du fait de certains militants bretons au lieu de l'imputer à tous ces personnages de la politique, de la littérature, du théatre, du cinéma, de l'hexagone.
Une fois de plus, connaître cette histoire, c'est bien.
Par contre, qu'on cherche à culpabiliser des personnes nées après les années 40, ce n'est pas bien. Et dans les militants bretons actuels, combien ne sont pas en même temps d'authentiques humanistes et démocrates?
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
cimsam



Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 69

MessagePosté le: 17/02/2010 23:16:39    Sujet du message: Gwenn ha du Répondre en citant

Demad d'an holl,

Juste une remarque sur le Gwenn-ha-Du. Dans la citation proposée par Loarwenn, on remarque bien que la Bretagne a beaucoup plus de couleurs que son drapeau! Bien qu'un petit frémissement agite mon coeur quand Alan l'évoque dans An Alarc'h, je ne trouve pas ce drapeau indispensable à l'identité bretonne, mais quel autre symbole peut rassembler ceux qui veulent faire vivre la Bretagne ? Les couleurs noire et blanche du Gwenn-ha-Du, proviendraient du pelage d'hiver de l'hermine, d'où la Bretagne tire aussi sa devise "plutôt la mort que la souillure", très belle devise, et dans sa version bretonne : kentoc'h mervel evet bezañ saotret. La langue et de la culture (histoire, musique) font vivre la Bretagne avant les éléments de son décorum...

Quand au livre de Morvan Lebesque d'où est extraire la citation de "La découverte à l'ignorance", je l'ai trouvé tout à fait pertinent et d'actualité. Un livre qui ne se limite pas à la question de l'identité bretonne, mais à la question de l'identité tout court. Son titre pourrait aussi bien se lire : "Comment peut-on être".

A galon,
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/08/2017 10:40:13    Sujet du message: Gwenn ha du

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com