alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ecole et musique
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 31/10/2012 21:36:00    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

S'il y a  déjà un topic identique, merci aux admins de déplacer celui-ci, avec mes excuses pour le dérangement.

" Essayez juste de transposer "aussi important que les mathématiques" à votre propre expérience scolaire. Pour voir. "

Mon pote Djac vient de proposer l'article linké ci-dessous que je soumets à la sagacité des stivellnautes...
S'il y a des profs de musiques par ici....

Le grand débat
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 31/10/2012 21:36:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 31/10/2012 22:25:11    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

J'avais déjà entendu que la musique en Hongrie était aussi importante que les math...je vois que c'est vrai. En France, c'est assez catastrophique, malgré la bonne volonté de bc de profs. Il faut dire que pour bc de jeunes français, la musique, (comme l'anglais d'ailleurs) fait partie des matières "beurk", et ne mérite donc pas d'être travaillée, ce qui donne les résultats que l'on connaît. A l'école primaire, comme au collège d'ailleurs, la musique représente tout au plus 45 mn par semaine. Pour ma part, j'étais instit dans le primaire, et j'ai fait pendant pas mal d'années une chorale d'école, mélangeant petits et grands pour un même projet de fin d'année. En primaire, le chant choral et la percussion me semble à peu près la seule chose faisable si l'on veut être efficace, et ça marche ; on peut ainsi toucher à la rythmique, à la pulsation, à la polyphonie, au bourdon, et pour peu que certains élèves soient musiciens par ailleurs, on les inclut dans l'ensemble ; certains airs peuvent être appris facilement sur une flûte ou un clavier : c'est donc l'occasion d'initier ceux qui veulent. Même les élèves les plus pénibles se prennent au jeu. Ca nous a permis de chanter en outre dans plusieurs langues (y compris le breton !).  Tout ça pour dire que bien sûr, il faut chanter et jouer avant de faire du solfège. Les gamins qui se prennent au jeu n'auront aucun mal à passer de l'un à l'autre, car c'est une suite logique. Malheureusement, on a du mal en France à comprendre qu'il vaut mieux une tête bien faite qu'une tête bien pleine (de vide très souvent). Malheureusement, depuis que j'ai pris ma retraite (nul n'est indispensable !) cette chorale n'a plus cours, car aucune de mes collègues n'avait cette "compétence". Pourquoi donc ? Parce que la formation des enseignants du primaire (je parle d'une époque où elle existait !) n'a laissé que peu de place à la musique (aux arts en général, pour ma part je suis d'une nullité crasse en arts plastique). Donc on se débrouille dans sa classe avec les compétences qu'on a acquises par ailleurs selon ses goûts : priorité donnée au français/math/sciences etc. Sur ce plan au moins, on devrait s'inspirer du modèle hongrois.
_________________
stéphan
Revenir en haut
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 31/10/2012 22:33:16    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Stephan le comm que j'ai mis sous l'article de Djac dit sensiblement la même chose.
En préélem, tout est transversal et la musique (pour les gens un peu concerné·e·s) peut servir à... à peu près tout et dans tout.
Après, les programmes scolaires n'aident pas.
Mais comme ils sont le reflet de notre société, peut-on imaginer que la façon dont on considère l'art en général et la musique en particulier, en France, est assez déficiente/méprisante?
Merci pour ta réponse en tout cas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 31/10/2012 22:37:34    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Ah oui, j'avais pas vu que c'était toi qui avais fait ce commentaire. J'en déduis qu'on faisait partie de la même "grande maison" ? Je suis d'accord avec ta remarque ; on a réussi à faire croire aux gens que la musique c'est "nouvelle star" ou "star academy" (même s'il en sort des Nolwenn Leroy qui ont du talent !!)
_________________
stéphan
Revenir en haut
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 31/10/2012 23:19:33    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Ouais... Pour bouffer, je suis une martyre de la MaisonMammouth.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 31/10/2012 23:39:42    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Bon, c'est pas là qu'on est le plus malheureux, mais je suis content d'en être sorti. C'est au moins une des satisfactions de prendre de l'âge !!!
_________________
stéphan
Revenir en haut
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 01/11/2012 00:18:35    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

En effet.
Et je suis contente aussi de prendre de l'âge.
Après qu'il aura fait son office, je le rendrai à qui voudra, histoire d'aimer la vie présente avant sa fin.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Harpographie



Inscrit le: 12 Oct 2009
Messages: 885

MessagePosté le: 01/11/2012 00:29:41    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Moi aussi j'ai fait partie des dinosaures de l'EN, mais j'en sorti par la petite porte (déprime sévère). Bon, enfin ça arrive de plus en plus souvent et tous mes respects à ceux qui tiennent jusqu'au bout.
Ce que je voulais dire, c'est que je me suis battu pendant une dizaine d'années, avec ma directrice, pour qu'existe une chorale au sein de notre école ; mêlant maternelles et primaires, bilingues breton/français et monolingues. Bref, tous les ans une "galère" renouvelée pour trouver des créneaux horaires, définir un répertoire (avec des chants de Bretagne en français mais aussi en breton pour tous (d'où attaques de certains parents))…
Nous avons cependant relevé le défi, impliqué les enfants qui se faisaient une joie de venir en répétition, et produit chaque année un spectacle, soit dans l'école elle-même, soit, et ce furent deux grands moments de joie au Théâtre de st-Malo : une fois les enfants seuls et l'autre avec Jean-Luc Roudaut. J'y ai vécu des moments intenses à jamais gravés dans ma mémoire.
Mais il faut vraiment en vouloir pour parvenir à ce genre de résultat. Nous travaillions aussi chaque années sur des projets d'art plastique qui débouchaient sur des expositions, des films ou autres ; les primaires avaient des semaines patrimoine. Tout ce qui pouvait toucher à la culture faisait partie intégrale de la vie de l'école. Et même si ça devait prendre sur nos emplois du temps et éliminer des morceaux de programme, cela n'affectait en rien les résultats de nos élèves, bien au contraire.
Comme quoi, on peut le faire, il faut de la volonté et savoir faire face à la hiérarchie. Et aussi tenir sur le long terme, ce qui m'a manqué, mais c'est une autre histoire.
Yann-Bêr
Revenir en haut
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 01/11/2012 09:01:43    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

"(déprime sévère). Bon, enfin ça arrive de plus en plus souvent"
Je sais. Et ça va pas s'arranger je pense.
Et tenir jusqu'au bout, je ne sais pas si je vais y arriver, ce métier me détruit...cf mon blog pour ceusses que ça intéresse, mais ne vous sentez pas obligé·e·s.
Passons.
Chorale etc:
Oui, itou.
Et même une année, j'ai donc - comme dit dans un autre thread, fait enregistrer mes élèves (groupe et solos) parce qu'il me semble que, dans une époque où les gens vivent à travers les images, au point de ne venir voir leurs enfants, dans l'école lors d'une présentation quelconque, aussi minimale soit-elle, qu'à travers un objectif (les petits de 3 ans qui voient une haie de jambes surmontées d'objectifs braqués sur eux... brrrrr...), he bien il me semble donc que le son et surtout la voix porte plus d'émotion.
Après avoir donné les CD de tout ça (j'ai fait ça en prenant le gauche bien sûr, car comme vous savez, les lois sont de plus en plus drastiques en ce qui concerne la diffusion des choses, ce que je peux comprendre  et censément fallait faire tout un tas de paperasses pédagos - les fameux projets, pfff- mais de toute façon quand on veut un peu faire des trucs dans la MaisonMammouth désormais, il faut souvent prendre le gauche....sinon on est noyé dans la paperasse prévisionnelle, les bilans et autres bouzins chronophages),j'ai attendu les retours.
Et petit à petit, les parents sont revenus vers moi avec des trémolos dans la voix: ha merci c'est un beau souvenir, on va le garder pendant longtemps, c'est très émouvant, vraiment...
Bon.
Elihah,one point.
Faut dire que c'est tellement pas dans la mentalité de MavilleBleue de faire ce genre de trucs.. mais chuis pas une vraie instit, s'pour ça.. j'ai d'ailleurs tenté pendant des années de changer de job - repris des études en parallèle, j'aime étudier de toute façon etc- pas moyen ... j'avais même plus le temps d'aller voir Alan en concert, c'est dire...
(Ouff je suis retombée sur les pieds du sujet de ce forum.. c'était pas gagné :-D )
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Luc



Inscrit le: 10 Juil 2011
Messages: 289
Localisation: Territoire de Belfort

MessagePosté le: 01/11/2012 10:59:27    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

La musique (et les arts en général) à l'’école...
Tu as raison Stéphan.

Regarde les gosses comme ils apprennent... les couleurs.
Si on leur éduquait l’oreille de la même manière, on aurait des résultats fantastiques. Une amie prof de musique, montre que des gamins de CP sont capables de trier dans l’ordre 12 lames de métalophone dont l’intervalle est de 1/12 de ton - donc une étendue totale de 1 ton… J’ai une oreille disons pas trop mauvaise, j’ai reçu une éducation musicale mais je ne leur arrive pas à la cheville.

Un autre sens abandonné est l’odorat. En vieillissant, je m’aperçois que je pourrai bientôt suivre le gibier à la trace mais la plupart des gens on fait l’impasse sur ce sens.

On en revient à ce que je disais un jour concernant les langues : on ne leur accorde qu’un intérêt utilitaire. Notre vie est entourée de couleurs, on recherche les anomalies de perception de la couleur.... mais on ne va jamais rechercher celui qui ne fait pas la différence entre une tierce et une quinte.
Revenir en haut
elihah



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 698

MessagePosté le: 01/11/2012 11:16:50    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

OK avec Jean-Luc aussi, on oublie les sens, en fait.
Il me semble que c'est le background de la vieille Europe judéochrétienne, d'ailleurs, que de mépriser le corps, lieu de péché et blah et blah.
De fait, en préélem tout passe par le corps parce que les mômes de moins de 6 ans apprennent avant tout par le corps. (après aussi vous me direz, mais le formatage social fait son effet).
Mais les programmes en cours demandent de plus en plus que la préélem devienne une élem (particulièrement en grande section, pour les non MaisonMammoutheux: la dernière classe de 'maternelle'), donc ça va pas s'arranger.
Comment ces adultes en devenir peuvent-ils lutter pour ne serait-ce que conserver leur sensibilité à un peu tout .. à moins de tomber sur des enseignant·e·s qui tentent des trucs à la marge du formatage et d'avoir des parents capables de leur offrir ça (soit personnellement soit via des orgas dédiées.. qui ne sont pas légions...).
Désolant.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Luc



Inscrit le: 10 Juil 2011
Messages: 289
Localisation: Territoire de Belfort

MessagePosté le: 01/11/2012 11:45:32    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

On en arrive même à ce que les gamins de maternelle (grande section) aient des cours de "soutien"…
Revenir en haut
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 141
Localisation: calvados

MessagePosté le: 01/11/2012 13:11:13    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

elihah a écrit:

Il me semble que c'est le background de la vieille Europe judéochrétienne, d'ailleurs, que de mépriser le corps, lieu de péché et blah et blah.


Je dirais plutôt ce que la chrétienté (ou prétendu christianisme) a imposé comme interdictions, qui ne sont  pas du tout celles des textes  originaux. Il est vrai que les textes aussi bien juifs que chrétiens mettent l'accent sur la prédominance du  spirituel sur le charnel mais elles sont loin de mépriser le corps. C'est l'usage qu'on en fait qui est "codifié". Cela dit, on a bien fait souffrir les gens au cours des siècles avec ces dévoiements. Et d'autres courants de pensée prennent le relais !
Pour revenir à l'enseignement, je me dis que qq part j'ai été malgré moi complice de tout ce système... Nous ne sommes finalement que des pions.
_________________
stéphan
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 390

MessagePosté le: 01/11/2012 13:16:50    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

et il est vrai que l'éducation française, en général, n'est pas bonne pour entendre les micro-intervalles...Chose qu'entend la plupart des chanteurs de variété anglo-saxons.
Pour ma part, j'attache beaucoup d'importance à ces micro-intervalles. Mais jouer sur les comas (9èmes de ton) n'est pas facile à réaliser à tous moments de l'interprétation, en particulier en musique amplifiée et avec retours de scène (!). Même si je m'y efforce. De plus, ne pouvant le partager avec des musiciens (sauf exceptions), d'ici, en tous cas.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Luc



Inscrit le: 10 Juil 2011
Messages: 289
Localisation: Territoire de Belfort

MessagePosté le: 01/11/2012 13:38:51    Sujet du message: Ecole et musique Répondre en citant

Le problème des micro-intervalles est double : s’ils sont ignorés, souvent, des musiciens, ils ne sont pas non plus reçus facilement par les auditeurs.

Je pense qu’une des causes en est la prédominance du tempérament égal. L’habitude — l’exclusivité même — de l’écoute de ce tempérament qui fait ressentir comme « faux » tout ce qui s’en écarte.

Il est dommage que la musique électronique, qui permet tout assez facilement de nos jours, ne joue pas son rôle d’ouverture. Dès qu’on parle de micro-intervalles, on passe dans un domaine de spécialistes ou un domaine de recherche.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 27/07/2017 20:55:02    Sujet du message: Ecole et musique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com