alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Partitions - enseignement tradition Orale - Avenir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eve mcTelenn



Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 13

MessagePosté le: 07/06/2012 16:28:10    Sujet du message: Partitions - enseignement tradition Orale - Avenir Répondre en citant

Bonjour Alan,


je viens vers vous car je recherche des partitions dans le cadre d'un stage de harpe en hommage à votre carrière qui à permis à tant de gens simple auditeurs ou musiciens et enseignantes de harpe indépendantes comme moi de vivre au jour le jour notre passion de la harpe celtique, c'est à dire au sujet de votre musique.


 mais en dehors du livret "renaissance de la harpe celtique",
 les autres livrets sont introuvable. Je pense que cela serait formidable de ressortir les carnets :


ALBUM N°3 CHEMINS DE TERRE 
ALBUM N° 4 E LANGONNED
ALBUM N° 5 E DULENN 
et d'autres.


J'ai aussi un autre sujet que j'aimerais aborder, 
c'est le fait de constater d'année en année une forme de racisme qui se développe entre les gens qui apprennent la harpe celtique seul
ou encadré de prof comme moi, qui enseignent de façon traditionnel en oralité mais avec des partitions mais sans diplôme réel en dehors de l'expérience aquis auprès de d'autres harpeurs


ce que je veux dire c'est que la liberté d'apprendre cet instrument ne doit pas dépendre du cursus que le musicien prend, et vous en êtes un exemple concret....
car vous n'avez pas suivis un cursus de conservatoire, d'audition, et de prix....


et pourtant je constate à travers les commentaires de certains profs de conservatoires 
voir même de jeunes harpistes combien ces gens là dédaignent le simple "harpeur".
et j'ai assisté a des conversation de vendeurs dans des magasins de musique "spécialisé" qui considèrent les "celticeux" comme des musiciens bas de gammes..


je vous avoue que je suis assez interdite de cette situation, il faut aujourd'hui pour exister dans ce milieu gagner des prix et sortir du cours d'une tel personne ou ou d'une tel école...
alors ou sont passez les harpeurs et les bardes d'antan ?


alors qu'en pensez vous ?


pour ma part après avoir enseigner les bases de ce que je sais en harpe celtique, 
je fais un gros travail de transmission sur l'histoire de la harpe et de parler d'O carolan, 
mais aussi de Katrien Delavier et de bien d'autres encore, 
et bien sur de vous et de votre papa et d'expliquer combien son travail et votre carrière nous permet aujourd'hui d'exister.. 
bref de parler, si vous me le permettez, des anciens a qui nous devons beaucoup...


alors voilà mon appel..


merci de me lire.


Eve McTelenn







Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 07/06/2012 16:28:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 390

MessagePosté le: 07/06/2012 19:15:50    Sujet du message: Partitions - enseignement tradition Orale - Avenir Répondre en citant

je suis content de parler ici avec vous de notre harpe, notre passion.

J'espère trouver du temps pour une réponse suffisante. En attendant, oui, ces recueils sont censés toujours être distribués par Warner. Je leur en reparlerai. J'espère enfin trouver le temps de publier les partitions de Harpes du Nouvel Age et Au-delà des mots, voire de Telenn geltiek.

J'avais l'impression que l'opposition harpistes celtiques et autres s'était amoindri. Par contre, vous pouvez être bien certaine qu'il n'existe pas de harpiste classique valable harpistiquement et culturellement ou vraiment sûre de ses propres capacités, capable de dire le moindre mal de harpistes celtiques. Car pour le dire, il faut être à la fois ignare, et ayant quelques frustrations artistiques ou humaines. Ce serait humiliant si ça venait de bons harpistes ayant de la culture générale.

Pour ma part, difficile de croire que quelqu'un, tout à fait en bonne santé, pourrait considérer que des cours particuliers donnés par une très bonne élève de Lily Laskine (Denise Mégevand) ne valent pas des cours donnés dans un Conservatoire.

Mais effectivement vous avez tout à fait raison d'employer le terme "racisme", car si la personne est rejetée à travers une communauté, que ce soit ethnique, religieux ou culturel, c'est bien la même chose.

Ensuite, dans tous les styles harpistiques, classique compris, il y a forcément des différences de don, de technique, de sensibilité, de facilité, d'experience, chez l'un ou chez l'autre. Mais je crois que chacun et chacune peut toujours jouer simplement trois ou quatre notes qui donnent à la vie la peine d'être vécue.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eve mcTelenn



Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 13

MessagePosté le: 07/06/2012 21:01:33    Sujet du message: Partitions - enseignement tradition Orale - Avenir Répondre en citant

Bonsoir !


en premier, merci de m'avoir répondu si rapidement, et je sais combien vous pouvez être occupé.
je m'excuse d'avance des fautes d'orthographes que je pourrais faire dans ce message..


je voulais continuer cette discussion en vous donnant d'autre informations concrètes sur ce sujet de différence entre harpiste et harpeur.


Cela fait aujourd'hui près de 7 ans que j'enseigne la harpe celtique, 
c'est une véritable vocation pour moi et une Passion Totale.


et je fais partie de ces nombreuses personnes qui ont pris des cours avec des professeur en cours particuliers 
et qui aujourd'hui sont  des stars (les professeurs) dans notre milieu, 


j'ai participé à de nombreux stages, organisés par ces mêmes artistes, et dans des festivals en Bretagne... 
bref j'ai suivie le chemin que tout harpeur passionné se doit de suivre.. 


d'ailleurs durant cette période j'avais crée un site sur la harpe celtique, 
un des premiers en France et qui s'appelait "Breizh-harp", 
Et nous nous sommes rencontré en 2003 lors des championnat de sonneurs, un joli moment grâce à mon mari.


Aujourd'hui je suis à mon tour et humblement la personne qui transmet mes connaissances et ma passion, 
et je suis passée d'un métier qui consistait à apprendre aux gens à conduire une voiture sur Paris à conduire une harpe dans son salon !!
cela peut faire rire mais j'en suis très fière car je suis une preuve que l'on peut réaliser son rêve.
je vis de l'enseignement, ce qu'il faut, pas plus pas moins, mais HEUREUSE..


mais durant ces 7 années et encore aujourd'hui je suis toujours interdite d'apprendre certaine chose négatives surtout par rapport entre les relations entre les harpistes et harpeurs.


il faut que vous sachiez que les 3/4 de mes élèves ont entre 25 et 65 ans... 
et on tous un point commun, ils n'ont pas de connaissance en solfège ou refuse de passer par la case lecture de la partition à cause d'un passé musical malheureux,
mais ils veulent se faire plaisir et réaliser un rêve d'enfants souvent grâce à vous et votre carrière.


avec beaucoup de diplomatie je fais en sorte de renouer avec les notes et le solfège pour leur montrer que cela peut être utile et pris d'une certaine façon assez amusant pour partager avec les autres.


mais voila je vous donne quelques exemples de ces différences entre harpiste et Harpeur et des structures qui les accueillent, et surtout des témoignages de mes élèves :


une dame rentre dans un magasin de harpe de Paris et demande des informations pour une location de harpe celtique, 
la personne qui la reçoit, lui demande si c'est pour sa fille et cette dame, qui est une de mes élèves, lui répond que non c'est pour elle ! 
horreur de la vendeuse qui répond qu'a son âge elle aura beaucoup de mal à apprendre !! 
surtout si elle apprend avec moi !! et qu'il faut qu'elle passe absolument par un prof diplômé d'état.


une autre élève m'a raconté que lors de sa visite, et par ce qu'elle est un peu plus grande que la moyenne, qu'il était ridicule d'apprendre à jouer sur une "petite" harpe d'étude....
soit une harpe celtique..


une autre personne m'a dit que certains harpeurs étaient boycottés au niveau de leur albums ou recueils de partitions toujours dans certains lieux car ils ne sortaient pas du cursus classique !
et était considéré comme de très mauvais musicien.


j'aurais encore d'autres exemples à vous donner mais ceci sont je pense assez éloquent.


et je ne parle pas de mon cas, car je suis toujours là après de nombreuse critiques sur ma méthode de faire connaitre la harpe celtique via des sites internet, ou dans des festivals féerique et médiévales...
comme vous me l'avez dit un jour, je suis la dame qui sert la harpe, et c est ce  que je souhaite faire...


mais c'est vrai que je trouve paradoxal de voir une jeune génération de harpiste qui ont eu la chance de passer par des conservatoire classique ou aujourd'hui même traditionnelle, et qui aime cette musique mais dédaignent les gens qui n'ont pas eu ce cursus, influencé par leur professeur, comme des abeilles autour de leur reine.


le dernier exemple que je vous donnerais c'est une initiative que j'avait pris il y a quelques années, 
j'avais organisé lors de la fête de la musique une rencontre entre harpeurs,
cela consistait à mettre à disposition dans un lieu sur Paris, 1 ou 2 harpes et de permettre aux gens de jouer devant un public ce qu'il avaient appris durant l'année 
mais sans prétention, et partager avec un public familial car nous demandions de ramener un petit gâteau ou autre à partager.


en dehors de mes élèves et de quelques personnes isolées fort sympathique, 
un groupe de gens sont arrivés, 
ils se sont assis au fond de la salle, et une autre personne enfin est arrivé avec un casque de moto et les à rejoint, 
les gens du fond étaient exités de voir cette personne arrivée sans se présenter , 


j'ai vite compris que ces gens étaient des élèves d'un atelier dirigé par cette personne.
a chaque passage d'un harpeur débutant, il y avait des gloussements, et quand une de ces personnes passé il y avait des bravos..


a la fin et sans crié gare ils se levèrent et partirent comme ils étaient venus, sans un merci et sans explication, idem pour leur prof,
 j'appris après qui était cette personne, et je fus très surprise de savoir q'en son temps elle avait été l'élève de Katrien Delavier... 


voilà quelques exemples, alors je ne vais pas finir sur une note "noire" 
mais je voulais vous donner ces informations afin que vous sachiez l'état des choses...


Pour ma part, ma plus grande victoire est de voire mes élèves heureux, 
faisant un bout de chemin avec moi puis ayant appris ce que je sais parte à leur tours sur les chemins de l'exploration musicale  pour peut-être un jour me revoir...
et surtout je tiens à leur apprendre qu'avant nous, il y eu d'autres harpeurs mort ou encore vivant et qui tous les jours propagent cette belle musique, 
celle des anges, du roi david, des bardes et des légendes....


merci à bientôt


Eve
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/07/2017 08:46:29    Sujet du message: Partitions - enseignement tradition Orale - Avenir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> débattre / breutaat / debate Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com