alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gilles Servat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> Entre stivellnautes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marco



Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 162
Localisation: Avignon

MessagePosté le: 25/01/2012 10:55:24    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé de topic correspondant à ce grand monsieur, grand défenseur de la culture bretonne, alors j'en ouvre un.

Tout comme Alan, je trouve honteux que les grandes distributions ne proposent pas plus de disques, car sa carrière regorge de perles à lui aussi. Dans les Fnac et autres, je n'ai jamais trouvé que son tout premier album (le seul réédité en CD parmi tous les vinyles) et le live de 98, qui sont somptueux il est vrai. Mais de nombreux autres albums attendent derrière et ne risquent pas de connaître de chance de réédition avant longtemps, voire peut-être jamais... Bien sûr il y a les compilations qui ont sauvé quelques chansons, mais...
Dans la première partie de la carrière de Gilles, les débuts avec "La Blanche Hermine" mais aussi Ki Du, L'hirondelle... sont très noirs, mais les mots sonnent justes comme toujours. C'est à partir de Le Pouvoir des Mots que je deviens fan, avec des musiques se rapprochant du folk, l'Hommage à René Guy Cadou, le somptueux Je Ne Hurlerai Pas Avec les Loups au milieu des années 80, et le méconnu live La Douleur D'aimer...
Dans la seconde partie de la carrière, l'artiste se rapproche beaucoup plus musicalement de ses racines celtiques et nous offre une panoplie d'albums que je n'ai pas encore tous, mais qui auront aussi mon enthousiasme je n'en doute pas (il me manque Sur les Quais de Dublin, Comme Je Voudrai et Sous le Soleil de Cuivre et D'eau).

Connaissez-vous ?
_________________
Appelez-moi Marco
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/01/2012 10:55:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 25/01/2012 11:58:13    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Demat !

Gilles Servat a été un des premiers artistes bretons que j'ai découvert, peu de temps après Alan. C'est par le biais de Servat que je me suis ensuite penché sur Glenmor, c'est dire si son influence a été primordiale pour moi...
Personnellement j'aime tous ses albums. Il ne m'en manque que peu, seulement 2 si je me souviens bien : Le Fleuve, et Je ne hurlerai pas avec les loups (je connais néanmoins cette chanson, parue sur la compil Litanies pour l'an 2000).
Son dernier album est aussi une vraie petite perle, avec les Tri Yann pour les choeurs, et de très belles chansons. Comme à son habitude.
De toute façon, peut-on imaginer un artiste breton faisant autre chose que de belles chansons ? ^^
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 181
Localisation: calvados

MessagePosté le: 25/01/2012 23:41:21    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Ben désolé, mais moi Servat, j'ai très vite décroché. Certes, j'aime certaines chansons, que je trouve très musicales, très poétiques (kalondour, les colonies, l'île de groix, etc), mais dans l'ensemble, je trouve ses musiques très "françaises". Or, je n'aime pas la chanson française. Je suis quand même allé le voir très récemment, il passait dans une toute petite salle près de chez moi, et j'ai vraiment été très déçu. Et puis il a ce côté provocateur limite intolérant qui me dérange un peu. Je le trouve bc moins respectueux qu'Alan dans ses prises de position, on peut dire ça comme ça.
C'est pas parce que c'est un artiste breton qu'on est obligé d'aimer, je ne suis pas trop d'accord avec toi Loarwenn (pour une fois !)
Avis bien sûr très personnel qui n'est bien évidemment pas un jugement de valeur.
_________________
stéphan
Revenir en haut
Loarwenn



Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 462
Localisation: Gironde

MessagePosté le: 26/01/2012 00:54:26    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Ma dernière phrase était sur le ton de l'humour, je conçois tout à fait que des personnes n'aiment pas, et c'est bien normal. Si on devait tous aimer les mêmes choses, ça en deviendrait triste ! Je dois bien avouer que Servat chante énormément en français. Mais finalement, je n'étais à l'époque pas bretonnant et je ne le suis d'ailleurs toujours pas, j'ai simplement débuté un apprentissage et mes connaissances ne me permettent pas encore de comprendre instantanément des paroles chantées en breton. Le fait est que, pour moi qui n'étais à l'époque pas encore éveillé aux causes bretonnes, avoir à portée d'oreilles des paroles compréhensibles a été décisif. Si je n'avais pas eu ces chansons en français pour commencer, je ne me serais peut-être pas autant intéressé à la Bretagne, finalement.
Il se trouve qu'aujourd'hui j'admire des gens qui font des albums sans un mot de français. Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier aussi quand il y en a. Pensons aux bretonnants, heureux de pouvoir entendre leur langue, mais n'oublions pas les non-bretonnants, qui sont aussi heureux de pouvoir comprendre une chanson dès la première écoute.
Quand au côté provocateur, finalement c'est un peu ce qui m'avait attiré, étant ado... Chacun ses goûts ^^


PS : "C'est pas parce que c'est un artiste breton qu'on est obligé d'aimer", je suis à 100% d'accord avec toi. C'est d'ailleurs une phrase qui aurait une bonne place dans le sujet juste en-dessous de celui-ci. 
_________________
Exister est un DROIT... Ne pas se soumettre est un DEVOIR...
Revenir en haut
Marco



Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 162
Localisation: Avignon

MessagePosté le: 26/01/2012 12:30:07    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

...De la même manière qu'un artiste de variété française peut toujours surprendre agréablement, et cela vaut pour Servat comme pour Leroy !  Very Happy


Je suis d'accord avec Stéphan pour le ton variété française de la musique de Servat, trop présent parfois, mais seulement pour les vieux albums. Je pense en particulier à La Liberté Brille Dans la Nuit (1975) avec lequel j'ai beaucoup de mal, au niveau des arrangements. 
Néanmoins comme je l'ai dit plus haut, le bonhomme s'est rapproché de ses racines celtiques, en particulier depuis que ses albums sortent en CDs.
Provocateur c'est évident, néanmoins je pense que Gilles est aussi quelqu'un de profondément humain, comme en témoigne son texte "Je Ne Hurlerai Pas Avec les Loups".
_________________
Appelez-moi Marco
Revenir en haut
Henri



Inscrit le: 06 Aoû 2006
Messages: 164
Localisation: Cambridge UK

MessagePosté le: 09/12/2017 15:51:23    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Bonjour a tous. Desole de ne pas etre venu sur le forum depuis des mois, mais la vie a ses aleas...Je jette toujours un oeil quand j'ai un moment, car j'ai trouve beaucoup d'interet a la lecture des debats, discussions, et parfois petits conflits qui sont nes sur ces pages. Gilles Servat...comme il est dit ici, apres Alan , il a ete ma deuxieme grande decouverte d'un artiste breton. Je le suis depuis la meme periode qu'Alan, et j'ai aussi la plupart de ses disques. Il ya evidemment des chansons que je place au pinacle, et d'autres qui me laissent plus indifferent. Mais je ne suis pas un inconditionnel de qui que ce soit. Ety apres tout, on ne peux pas etre genial en permanence. Losque j'ai decouvert cet auteur-compositeur-interprete, il y avait a son sujet deux types de reactions: on adorait le mec et ses coups de gueule, on le trouvait plus "politique qu'Alan"-ca me faisait marrer deja a l'epoque- ou on le trouvait gueulard, arrogant et certains disaient qu'il menacait les contestataires de ses chansons sur la scene, voir qu'il n'aurait pas hesite a descendre pour leur casser la figure. J'ai vu Gilles en concert plusieurs fois: il avait certainement un discours critique face a certaines questions sociales, et a l'attitude de certains personnages :je me souviens de la chanson ou il se payait a juste titre la tete d'Hector Rolland, maire RPr de Moulins, qui menacait la culture locale de voir ses credits coupes parcqu'elle avait invite "un anarchiste breton". Generalement j'ai souvent partage les coleres de Gilles, comme celles d'Alan d'ailleurs. Il ma' ete donne de rencontrer le personnage dans une soiree privee, et la l'image du mec agressif et arrogant est totalement tombee: il etait plutot timide, amateur de bonne bouffe, et a l'occasion comique , quand il decidait de vous interpreter le "Blues du dentiste" de Henri Salvador. Il reste quand meme 'auteur de tres belles chansons. Je lui dois aussi d'avoir ete fouiner dans l'oeuvre de Rene Guy Cadou, grace a sa mise en musique de "L'etrange douceur", poeme qui m'a charme a la premiere ecoute. Maintenant, l'aspect varietes francaises. J'ai personnelllement apprecie le disque "La liberte brille dans la nuit". dont les arrangements relativement originaux etaient dus a Michel Devy, qui a aussi travaille avec Michel Buhler et Francois Beranger. Servat a explique dans des interviews qu'il pouvait difficilement ecrire de la musique "celtique", vu ses racines en chansons , Ferre, Brasseens, Glenmor. Au contraire d'Alan, qui est "tombe dedans quand il etait petit", Servat n'a pas beneficie de cet enracinement musical celtique precoce, et c'est a partir de sa rencontre avec les freres Queffelant et le disque "L'albatros fou" qu'on va voir de plus en plus de musique irlandaise et bretonne dans ses chansons. En meme temps, il est interessant de noter que son premier album, enregistre en Irlande, comptait un guitariste qu'il retrouvera bien des annees apres, et qui se souvenait d'avoir participe a l'enregistrement. Il ajoute meme que Donal Lunny etait probablement present a ces sessions. Mais comme le disait Gilles: on ne peut pas se forcer. Autre point: effectivement il y a la aussi une question de gout, on accroche plus ou pas du tout a un style. Mais il interessant de noter que pour beaucoup de ses suiveurs, Gilles s'est un peu calme avec l'age, et qu'on le trouve beaucoup plus relax en scene qu'il ne l'etait il y a...quelques decades. Enfin, je regrette aussi beucoup que certains de ses albums ne soient plus disponibles dans leurs version originales. Mais le marche, ma bonne dame!
_________________
par dela les portes du visible
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
stéphan lemoigne



Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 181
Localisation: calvados

MessagePosté le: 09/12/2017 16:00:43    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Je partage ton point de vue Henri. Mais deux choses m'éloignent un peu de Servat, justement ses musiques plutôt "françaises" (même si comme tu le dis, il y a de plus en plus de celtique), et ses prises de position que je trouve parfois  un peu à la limite de l'intolérance, chose que je ne retrouve pas dans les prises de position d'Alan. Ceci ne remet bien sûr pas en cause son talent et le fait que j'aime aussi bc pas mal de ses chansons. Mais comme pour moi, la musique prime sur le texte (c'est pour ça que je suis pas un grand fan de la chanson française en général), c'est un peu raté avec lui. Question de goût en aucun cas jugement de valeur.
_________________
stéphan
Revenir en haut
gwell



Inscrit le: 11 Mar 2012
Messages: 1 020
Localisation: Aodoù-an-Arvor

MessagePosté le: 12/12/2017 12:12:36    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Je partage aussi ton propos et ton analyse Henri,
Gilles Servat ! Oui moi aussi j'ai aimé , il a compté pour moi.  Je l'ai découvert juste après Alan avec  Glenmor , Kerguiduff, Gweltaz ar fur , Maripol, Gwernig ...
Je connaissais certains titres par coeur ( Ki Du par exemple) , j'aimais beaucoup L'Hirondelle, Madame la colline, Ce soir je dors en Bretagne ,Les bretons typiques ...
  Je l'ai vu maintes fois sur scènes avec Alan parfois ( concerts de soutien) , une très grande présence ...
Excessif ? Peut-être oui comme un Xavier Grall découvert aussi dans ces années là ( pour lui c'était à télé Bretagne quand il a reçu le prix Bretagne en 1972 pour son livre Fête de nuit). Et comme disait Glenmor chez Polac : " La colères, les excès parfois ça paye"
 C'est vrai qu'il s'est assagi , et dommage que certains albums ne soient plus disponibles dans leurs version originales
_________________
Gwell
Revenir en haut
Harpographie



Inscrit le: 12 Oct 2009
Messages: 916

MessagePosté le: 12/12/2017 21:13:02    Sujet du message: Gilles Servat Répondre en citant

Je partage les commentaire de Henri et de Paule. Un coup de gueule de temps en temps, ça fait parfois du bien. Même si le résultat n'est pas celui que l'on aurait souhaité. Gilles reste un roc pour moi, un peu érodé certes ; et surtout un artiste qui cherche toujours (sculpture, écriture...), donc je le respecte beaucoup lui aussi.
_________________
http://www.harpographie.net/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/12/2017 12:52:02    Sujet du message: Gilles Servat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> Entre stivellnautes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com