alan stivell forum officiel Index du Forum

alan stivell forum officiel
poser vos questions, mettez des commentaires / ask questions about alan stivell, make comments about his work

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

QUESTION UN PEU GENERALE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> Blog 1 (généraliste)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 390

MessagePosté le: 12/03/2011 12:16:20    Sujet du message: QUESTION UN PEU GENERALE Répondre en citant

j'essaie, ici, de faire connaître mes idées sur la musique, sur la Bretagne, et sur des sujets plus larges frisant philosophie et politique. 
Je n'ai ni plus ni moins raison, dans l'ensemble, que qui que ce soit.
Mais, comme j'ai souvent recherché l'originalité, il se peut qu'une de mes réponses (auxquelles d'autres n'avaient pas pensé) puisse être à expérimenter.


Quand on lit ce forum, on y lit des opinions très diverses. 
J'aimerais ici qu'on y trouve une même volonté d'ouverture et de tentative de compréhension.


J'aimerais appuyer sur un point en particulier qui me parait exemplaire.
Les uns se demandent comment faire avancer la cause de la culture bretonne.
D'autres critiquent la démarche de Nolwenn Leroy.
Mais tous sont favorables à la culture bretonne.


J'ai déjà dit ailleurs que, ce qui manque à l'action bretonne, c'est d'un peu plus ... d'intelligence.
Mon travail pour créer et installer (sans l'aide de personne, je le rappelle) un mouvement musical moderne à partir de la fin des 60s, avait été bêtement critiqué par certains. Cela n'a l'air de rien, mais notre pays ne se relèvera pas entièrement de ce travail de sape. Car, à l'époque, un appui en lieu et place de la critique aurait suffit pour atteindre l'objectif d'un non-retour. Je suis certain que nous aurions fait de bien plus grandes avancées dans tous les domaines (notamment bilinguisme, reconnaissance du peuple breton, cinq départements, pouvoir dit régional). C'est loin d'être anodin.
On ne peut comparer, en tous points, la vague actuelle à celle que j'ai pu, grâce au grand public, lancer, en 1970 (puisque c'était plus qu'une vague). 
Mais, quand même, aujourd'hui, il faudrait concentrer les énergies pour la renforcer, en s'abstenant de critiques non-constructives, et chercher toutes les synergies possibles autour de cette mise en éclairage de la Bretagne. 






 
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/03/2011 12:16:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alan
Administrateur


Inscrit le: 08 Avr 2006
Messages: 3 390

MessagePosté le: 13/03/2011 12:50:58    Sujet du message: QUESTION UN PEU GENERALE Répondre en citant

certains intervenants récents amènent en fait à une question restant ouverte, depuis au moins les philosophes grecs: qu'est-ce qu'une discussion?
A quel moment peut-on considérer qu'un des intervenants ne joue plus le vrai jeu d'une discussion. Laquelle est toujours censée servir à s'approcher d'une vérité devenue indiscutable. Je dis bien "essayer de s'approcher".
Une vraie discussion est évidemment aux antipodes d'un consensus. Mais pour avoir des chances d'aboutir à quelque chose, il faut atténuer l'énervement qui ne produit que des colères: tout sauf un échange intellectuel constructif.


Que quelqu'un ait envie de discuter de comptabilité: du "haut de mon trône (!)", je peux en accepter l'idée, si tant est que c'est la grande question qui taraude les gens qui suivent mon travail. 
J'ai la chance que quelqu'un s'occupe de ces problèmes beaucoup plus que moi, qui n'en serais pas capable. 


Mais, dire calmement "ça m'intéresse de savoir combien tu gagnes, pour ceci ou cela" n'a rien à voir avec des propos ironiques, sous-entendant que je m'intéresse beaucoup à l'argent que je vais gagner quand je pense collaborer avec quelqu'un. Et croire que ça me blesse parce que ce serait la vérité, quel âge a cet intervenant? D'où débarque-t-il?
Et aujourd'hui, la question compta pourrait très bien être "comment t'en sors-tu pour produire un album, malgré la crise du disque?".


Je veux bien que ma musique serve en musico-thérapie. Je ne crois pas que ce forum puisse beaucoup servir de thérapie pour des gens aigris par la vie ou "puristes révolutionnaires". 
Quoique, pour d'autres personnes je pense, qu'en effet, sentir que des artistes connus ont une vraie considération pour elles, ça peut leur apporter au moins une confiance en elles.
_________________
www.alan-stivell.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/07/2017 08:48:51    Sujet du message: QUESTION UN PEU GENERALE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     alan stivell forum officiel Index du Forum -> Forum 1 -> Blog 1 (généraliste) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com